Toma – Les bâtisseurs de France

Toma-Les--batisseurs-de-FranceToma est né ici et ailleurs. Ses influences prennent racine entre la banlieue parisienne et la Jamaïque, terre du reggae. Toutefois, avec le temps, Toma ne se retrouve plus dans ce style de musique et se revendique « ni rasta, ni bad boy » pour couper court aux stéréotypes. Sans abandonner ses origines musicales, il prend un virage vers la chanson française et la variété pour commencer une deuxième carrière. Lire la suite sur www.tv5.org.

Y’a du reggae dans mon blues
De la gagne dans ma loose
Du rhum dans ma bossa
Et c’est très bien comme ça
Mon kiné est chinois
Mon dentiste renoi
Mon chirurgien malien
Crois-moi, ça change rien.

Tu as peut-être comme voisin
quelqu’un qui vient de loin
Il y aura toujours une place
dans nos rues dans nos impasses.
On n’a peut-être pas la même France
On n’a peut-être pas la même chance
Il y aura toujours une trace.
Si certains veulent qu’elle s’efface
On n’a peut-être pas la même chance.
C’est nous les bâtisseurs de France
Sans médaille et sans récompense

J’irais bien voir le Mali,
passer par l’Italie,
un détour par l’Algérie,
en restant à Paris:
Parfums de tajine,
prière dans les usines,
un air de Bamako:
la France qui se lève tôt.
J’ai l’humour chocolat,
le cerveau cacao,
le cœur un peu métro:
Ça m’a toujours tenu chaud.

Il y aura toujours une place
Dans nos rues, dans nos impasses
On n’a peut-être pas la même France
On n’a peut-être pas la même chance
Il y aura toujours une trace.
Si certains veulent qu’elle s’efface
On n’a peut-être pas la même chance:
C’est nous les bâtisseurs de France,
sans médaille et sans récompense.

Toutes les origines
Toutes les couleurs
Toutes les confessions
Sont portées dans son cœur:
Elle n’est pas née d’ hier,
La France d’aujourd’hui;
Elle en a passé, des hivers
et des intempéries.
Faudrait pas qu’on oublie.

Il y aura toujours une place
Dans nos rues dans nos impasses
On n’a peut-être pas la même France
On n’a peut-être pas la même chance
Il y aura toujours une trace
Si certains veulent qu’elle s’efface
On n’a peut-être pas la même chance
C’est nous les Bâtisseurs de France
Sans médaille et sans récompenses
C’est nous les bâtisseurs de France.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s